Créer son site de psychologue : le référencement

Pour un psychologue en libéral, créer un site internet est un bon moyen de se faire connaître. Néanmoins, il ne suffit pas que le site existe pour qu’il soit vu ou consulté, il faut également qu’il soit bien positionné dans les résultats des moteurs de recherche. C’est ce qu’on appelle le référencement, ou SEO (Search Engine Optimisation) en anglais. 

Alors, comment bien référencer un site de psychologue ? C’est ce que je vous propose de voir dans cet article.

Ordinateur sur un bureau de psy

Référencement et référencement d’un site de psychologue

L’analyse du référencement est un domaine en constante évolution. Son application à un site internet nécessite des connaissances importantes et spécifiques, qui ne sont pas tout à fait les mêmes que celles permettant de faire un beau site, par exemple.

Il existe de nombreux articles présentant les bases du référencement. Citons par exemple :

Dans cet article, je partirai du principe que vous connaissez déjà les bases du référencement. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez donc pas à consulter ces articles ou à visionner la vidéo ci-dessous avant de lire la suite de cet article.

Dans cet article, je vais m’intéresser aux différences entre le référencement en général et le référencement des sites de psychologie. En effet, on ne fait pas connaître le site d’un cabinet de psychologue de la même façon qu’un site qui vend des chaussures, par exemple. Si les grands principes du SEO restent vrais, il existe un certain nombre d’ajustements qui vous permettront au mieux de faire connaître votre cabinet et votre pratique sur internet.

Il s’agit d’une question essentielle pour tous les psychologues qui ont créé ou souhaitent créer leur site afin de faire connaître leur pratique.

Référencement local

Un cabinet de psychologue cherche d’abord à se faire connaître localement. Si vous recevez vos patients à Paris et que de nombreux canadiens visitent la page de votre cabinet, c’est bien, mais ce n’est pas très utile d’un point de vue pratique.

Le référencement d’un cabinet de psy est donc un référencement local. Vous cherchez à vous faire connaître non à l’échelle nationale mais à l’échelle de votre ville ou de votre agglomération.

Voyons donc ensemble quelles sont les spécificités du référencement local.

.

Créer un profil “Google my business”

Google ayant phagocyté le marché des moteurs de recherche, il pèse lourdement dans les stratégies de référencement. Le référencement local n’échappe pas à la règle et se référencer localement nécessite d’abord de se référencer localement sur google en apparaissant sur Google Maps.

Pour ce faire, il convient de s’inscrire sur google en créant un profil « Google my business ».

De nombreux articles explique fort bien les démarches à faire, notamment :

https://http5000.com/blog/comment-creer-une-page-google-my-business/

https://management-digital.com/blog/formation/comment-creer-une-page-google-my-business/

Il existe assez peu de manières de bien optimiser son référencement sur Google Maps : il faut remplir sa fiche « My business » de la manière la plus exhaustive possible, mettre des photos du cabinet, être référencé depuis un certain temps et ne pas chercher à sur-optimiser son profil.

On peut également obtenir des avis favorables (c’est souvent ce que l’on conseille dans les articles), mais, comme nous allons le voir, il ne s’agit pas pour autant de faire n’importe quoi.

.

Obtenir des avis de patients

Les « avis clients » sont très valorisés par google dans le référencement des pages sur google maps. On conseille donc régulièrement d’avoir de nombreux avis cinq étoiles pour le référencement local, que ce soit sur son site, via des plugins, ou sur Google Maps.

Néanmoins, dans le cas de professionnel de santé, il ne s’agit pas pour autant de faire n’importe quoi. Acheter des faux commentaires est non seulement illégal mais également contraire à l’éthique et à proscrire absolument (le pire c’est que cela ne servira très vraisemblablement à rien en termes de référencement).

De même, demander à toute sa famille de laisser des commentaires positifs sur la page que l’on a créé la veille est également à déconseiller. L’utilisateur s’en aperçoit (15 commentaires laissés la même semaine puis plus rien pendant deux ans, cela se remarque) et cela pose des problèmes d’éthique de base…

Par contre, si vous avez des avis ou des questions sur votre page google maps (ou autre), il est très important d’y répondre ou de les remercier si leur message n’attendait pas de réponse particulière. C’est finalement la seule chose vraiment éthique et cohérente que l’on puisse conseiller je pense.

Bref, si l’obtention d’avis positifs est valorisée par Google, je trouve que cette méthode de référencement doit être prise avec beaucoup de prudence par les professionnels de santé, le plus sage étant de laisser faire le référencement naturel ou de demander à un collègue de nous recommander.

.

-Geo-localiser son référencement : Mettre sa localisation sur les pages

Afin d’identifier son site en tant que site local, on peut mettre des informations qui vont permettre aux algorithmes de comprendre que vous êtes un cabinet et non une entité nationale.

En effet, vous n’allez pas chercher à vous référencer pour « psychologue » ni même pour « psychologue dépression », ces mots clefs étant beaucoup trop compétitifs, mais pour des mots clefs associant un terme géographique : « psychologue Amiens », « psychologue pour enfant à Marseille », etc.

Pour ce faire, vous allez chercher à inclure les mots-clefs géographiques à différentes endroits stratégiques de vos pages et dans le maillage interne.

Vous pouvez, par exemple, mettre votre adresse, évoquer votre ville quand vous vous présentez (en écrivant par exemple : « Psychologue Clamart » et non « psychologue » dans votre description) tout en évitant la sur-optimisation (mettre Paris toutes les deux phrases si vous êtes installés à Paris par exemple).

Vous pouvez aussi faire un lien d’un article (par exemple : « Ma pratique ») vers un autre (par exemple « Mon cabinet de psychologue à Nancy ») en utilisant comme ancre un mot-clef géographique (« psychologue à Nancy »).

La présence d’un plan est utile également (mais plus pour l’expérience utilisateur que pour le référencement en soi).

Comme pour toutes les stratégies de référencement Seo contemporaines, faites attention à la sur-optimisation. Les algorithmes sont devenus très subtils et complexes et ils pénalisent très fort excès de zèle (mettre un même mot clef partout par exemple). Google n’aime pas qu’on essaye de l’arnaquer (cela lui est arrivé très, très souvent) en cherchant à duper les algorithmes et va donc pénaliser fortement tout procédé trop artificiel ou gênant le confort de l’utilisateur.

.

Les Rich Snippets Local Business

Dans une technique de référencement locale avancée, l’utilisation de Rich Snippets peut être utile pour le référencement local (notamment pour le taux de conversion des personnes ayant vu votre site s’afficher sur les moteurs de recherches).

Il ne s’agit clairement pas d’un critère prioritaire mais si vous êtes dans une zone très concurrentielle ou si vous voulez peaufiner les détails de votre stratégie Seo, cela peut être utile.

Rich Snippets, c’est quoi ce truc ?

Les « Rich Snippets » ou extraits enrichis sont des informations données aux moteurs, invisibles aux utilisateurs sur la page qui permettent de décrire plus précisément le contenu d’une page. Elles indiquent par exemple si la page est un article, une vidéo ou décrit l’auteur d’un blog. A partir de là, elles décrivent précisément le contenu de la page. Par exemple pour une page auteur, elles indiquent le nom, la profession de l’auteur, etc.

Ces données enrichies permettent à Google d’afficher, dans les résultats de recherche, des données plus précises, comme par exemple des étoiles pour une page sur un restaurant, une photo, etc.

Dans le cas du référencement local, Le balisage LocalBusiness permet de renseigner la nature de l’établissement (cabinet de psychologue, cabinet de psychomotricien, etc.) et le type d’activité.

Pour WordPress, le plus simple consiste à utiliser un plug-in comme All In One Schema Rich Snippets ou WP SEO Structured Data Schema.

Pour en savoir plus sur le sujet n’hésitez pas à consulter l’article du site Wp-marmite : https://wpmarmite.com/rich-snippets-wordpress/

seo psychologue

Site de psy : l’importance des critères EAT

Les contenus et pages YMYL

Depuis Aout 2018 et le lancement de la mise à jour Medic, Google différencie certains types de pages dites : « YMYL » (« your money, your life »). Pour reprendre la description qu’en donne la firme californienne, il s’agit de pages dont le contenu « peut impacter potentiellement le bonheur, la santé, la stabilité financière ou la sécurité futurs des utilisateurs ».

L’objectif est d’éviter de mettre en première page des articles rapportant des théories plus ou moins farfelues ou dangereuses sur tout ce qui touche à l’argent et à la santé. Si en tapant « comment guérir le cancer ? », le premier article qui sort parle de tisanes magiques vendues 10.00O € pièces, cela fait mauvais genre et peut avoir des conséquences graves pour les utilisateurs.

Google a donc modifié ses critères de notation permettant de classer les pages portant sur ces thématiques afin d’éviter ce genre de déconvenues et s’appuie sur ce qu’on nomme les critères EAT.

Un site de psychologue appartient bien sûr à la catégorie des sites YMYL. Il est donc devenu très important de connaître les critères EAT et de les prendre en compte.

.

Critères EAT

Les critères EAT correspondent à 3 notions essentielles dans l’évaluation des sites liés notamment à la santé : l’expertise, l’autorité et la fiabilité (« Trustworthiness »).

Ces critères, apparus récemment, modifient la manière de penser le référencement d’un site de psychologie.

Voyons donc de quoi il s’agit :

Expertise :

L’expertise est liée à l’auteur de l’article : ce dernier est supposé posséder des compétences spécifiques au domaine dont il parle et pouvoir le prouver.

De ce point de vue, un psychologue qui parle de psychologie est en quelque sorte « expert » de son domaine (même si ce mot n’a pas beaucoup de sens en matière de psychologie ou de psychothérapie).

Le problème est que cette « expertise » doit être perceptible pour des algorithmes, qui ont beau être perfectionné, sont tout de même loin de tout comprendre. Je vous conseillerai donc de rendre visibles les « preuves » de votre expérience et de votre compétence professionnelle. Vous pouvez ainsi mettre un encart précisant qui est l’auteur de l’article, indiquer si vous avez écrit des articles dans des revues, participés à des colloques, etc. en mettant un lien vers les pages en question.

SI vous n’indiquez pas que vous êtes l’auteur de vos articles, l’algorithme ne pourra pas le deviner. De même, si vous ne mettez pas un lien vers l’article que vous avez écrit sur la dépression, par exemple, l’algorithme aura bien du mal à le trouver tout seul et pourra vous confondre avec un charlatan qui n’a pas de diplôme et essaye d’arnaquer ses patients (ce qui est malheureusement le cas de nombreuses pages sur internet).

.

Autorité :

Deuxièmement, le site doit faire autorité dans son domaine. On retrouve ici la veille notion de Page Rank, si importante au début des années 2000. L’idée c’est que si, par exemple, de nombreuses pages faisant autorité et parlant de l’anorexie pointent vers un site (ou une page) qui parle de l’anorexie, Google va présumer que cette page fait référence dans le domaine.

L’autorité est donc très liée aux liens externes ou backlinks. Il y a une dizaine d’année, de nombreux sites faisaient n’importe quoi et tentaient de duper google en créant de nombreuses fausses pages satellites pointant toute vers une même page (certains sites recopiaient également des dictionnaires entiers, des liens de mauvaises qualités pouvaient aussi être achetés par centaine, etc.). Google a donc modifié et amélioré ses algorithmes pour détecter les tentatives de fraudes (et il y en a eu beaucoup…). Aujourd’hui, pour qu’un lien externe soit utile pour votre site, il faut donc qu’il vienne d’un site « respectable » et non d’un obscur annuaire payant basé à Singapour.

Ainsi , l’autorité renforce la position des sites officiels, des « grands » sites et des sites journalistiques.

Comment faire alors pour obtenir de liens entrants de qualité ? Il n’existe malheureusement pas de solution miracle. Ecrire une chronique « psy » dans un journal, publier dans des revues, des sites internet ayant une audience importante ou participer à des conférences et mentionner votre site internet peuvent être une solution. De même, plus un site est ancien avec du contenu de qualité, plus vous avez de chance que des liens pointent vers votre article.

.

Fiabilité :

Dernier point, pour Google, l’auteur et les contenus du site web doivent être fiables afin d’apparaître en première page des résultats de recherche. Cela veut dire que vous devez être vus comme légitimes et dignes de confiance lorsque vous abordez un sujet.

La notion de fiabilité découle assez naturellement des deux précédents. Un contenu fiable sera rédigé par un « expert » présentant des informations de confiance.

L’idée est ici pour Google d’éviter au maximum de propager des fake news (ce qu’il n’arrive visiblement pas à faire pour le moment). Ainsi, les liens sortants de votre page sont importants : si vous faites des liens vers d’obscurs forums de magie noire dans vos articles sur la psychothérapie, cela ne va pas inspirer confiance aux algorithmes et ils n’auront sans doute pas tort… A l’inverse, faire des liens, vers des articles de qualité, citer ses sources, faire une bibliographie lorsque vous aborder un sujet technique sera un plus pour votre article.

Comme on le voit, les critères EAT ont pour objectifs de mettre en avant des sites sérieux, bien documentés, réalisés avec professionnalismes d’un point technique mais également du point de vue de contenu.

Le revers de la médaille, c’est qu’actuellement ces critères ont tendance à renforcer le positionnement des sites ayant déjà une audience importante et des articles journalistiques (pas toujours de très bonne qualité d’ailleurs) mais qu’ils n’aident pas tellement de petits sites à percer. Depuis deux ans, il est donc plus difficile, pour un psychologue qui vient de créer son site, d’apparaître dans la première page des résultats. Le sérieux, le professionnalisme et la patience seront, je pense, vos plus gros atouts de ce point de vue.

comment référencer son site de psychologue

Site de psychologie : quel choix de mots-clefs?

Mots-clefs et référencement

Le référencement nécessite de cibler certains mots-clefs ou expressions, ou plus généralement, certaines notions, sur lesquelles vous souhaitez que votre page se positionne.

Par exemple, si vous vendez des rétroviseurs, vous souhaitez que votre page inclue des mots renvoyant au champs lexical du rétroviseur. Ces mots pourront apparaître en particulier dans les titres (T2 notamment) de votre article et au début de votre article. Cela permet aux algorithmes de « comprendre » de quoi parle l’article et d’apporter une réponse appropriée aux questions des internautes.

Si vous faites un article sur le passé traumatique et que vous utilisez la métaphore du rétroviseur, en utilisant le champs lexical du rétroviseur dans tout votre article et notamment dans vos titres, les algorithmes risquent de ne rien comprendre. Ils risquent de classer votre article dans la thématique « garage » et proposer votre article pour répondre à la question « comment changer un rétroviseur », ce qui n’intéressera pas beaucoup l’internaute.

L’exemple est bien sûr caricatural, mais vous avez compris l’idée. Il s’agit d’être suffisamment clair pour être compris par une machine (certes, très perfectionnée mais tout de même…).

.

Les recherches de longue traîne

Depuis plusieurs années, les évolutions stupéfiantes de l’intelligence artificielle ont permis aux algorithmes de mieux identifier le sens des expressions. Il ne s’agit plus, comme au début des années 2000, de se centrer sur un seul mot (« garage ») pour catégoriser l’article mais sur un grand nombre d’expressions ou de proto-phrases gravitant autour d’une thématique. C’est ce qu’on appelle les recherches de longue traîne. Elles correspondent à des questions plus ciblées des internautes, comme : « Où faire réparer sa voiture à Toulouse ? », « Dépannage-auto dans le quartier du Mirail », etc.

Un positionnement sur certaines expressions de longue traîne permet ainsi à de petits sites d’avoir une visibilité sur des expressions certes moins fréquentes mais également moins concurrentielles.

.

Les recherches de longue traîne pour les sites de psychologie

Le problème pour les cabinets de psychologues, c’est que les recherches sont actuellement très stéréotypées. Comme le montre un article très bien réalisé (https://www.marketing-professionnel.fr/parole-expert/psy-psychanalyste-seo-referencement-201705.html) les recherches de longue traîne sont très peu représentées pour les psychologues.

Les patients qui cherchent un psy vont très majoritairement effectuer des recherches autour du duo de mots-clefs : psychologue-ville, par exemple : « Psychologue Montaubant », « Psychologue Paris XIIe »… ou en tapant simplement « psy », « psychologue » et en laissant Google apporter des réponses locales.

Les variations autour de la notion de psychologue (psychothérapeute, psychanalyste, psycho-praticien, etc.) sont  nettement moins utilisées par les internautes qui vont se centrer principalement sur les mots « psy » ou « psychologue ».

Il est donc plus difficile pour les psychologues de se positionner sur des expressions de longue traîne, ce qui provoque un certain « embouteillage » autour de quelques mots ou recherches.
Pour les petites villes, ou les localisations peu concurrentielles, ce n’est sans doute pas très grave. Par contre, dans les centres-villes ou les grandes agglomérations, c’est un problème qu’il est difficile de contourner. Si vous êtes référencé en 3e page sur les quelques expressions qui comptent, vous risquez de ne pas être vu.

On peut penser que les recherches vocales vont peut-être élargir le spectre des expressions de recherche dans un avenir proche. En attendant, je pense qu’il est encore plus utile que pour d’autres professions de bien respecter les bases du référencement et de ne pas négliger cet aspect du travail sur les sites.

Un clavier d'ordinateur

Conclusion : Trouver l’équilibre entre visibilité et cohérence professionnelle

J’espère que ces quelques remarques auront pu vous aider. Je suis loin d’avoir fait le tour de la question et je ne prétends pas tout connaître loin de là. N’hésitez-donc pas à me faire part de vos questions ou remarques par mail ou en commentaires.

Pour conclure, le travail de référencement d’un site de psychologue est essentiel. Face à la concurrence et aux sirènes du marketing, il peut être tentant de penser cette question en des termes purement « publicitaires », en cherchant à se faire connaître le plus vite possible et avec le moins de travail possible. Ce serait une erreur non seulement pour d’évidentes raisons éthiques et cliniques mais également parce que cela ne fonctionnerait pas.

Référencer son site de psychologue nécessite de bien comprendre les spécificités des sites de santé, qui font qu’un certain nombre de « raccourcis » marketing ne fonctionnent pas (acheter des encarts tape-à-l’œil sur google ads, travailler sur les mots-clés au lieu de travailler sur le sens, etc.).

D’une manière générale, votre site n’est pas tant un panneau publicitaire qu’une porte d’entrée vers votre cabinet. Il est donc important de trouver un équilibre entre visibilité et cohérence professionnelle, de manière à ce qu’elles puissent se nourrir l’une l’autre.

Les derniers articles par vincent Joly (tout voir)
Créer son site de psychologue : le référencement
Résumé
Faire connaître son site de psy : Mes Conseils
Nom de l’article
Faire connaître son site de psy : Mes Conseils
Description
Comment référencer et faire connaître votre site de psychologue? Le référencement d'un site de psychologue est assez différente du référencement d'un autre type de site. Voici une série de conseils issus de mon expérience en tant que psychologue, créateur de sites internet.
Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *