Dépression et idées noires

Pendant longtemps, on évitait de parler de suicide avec les personnes déprimées, de peur de leur « donner des idées ». Même les médecins étaient réticents à aborder d’eux-mêmes le sujet, et attendaient souvent que leurs patients le fassent, de manière directe ou sous-entendue. On sait aujourd’hui que les idées de mort ou de suicide sont très fréquentes lors d’une dépression et qu’en parler ne facilitera pas ces « mauvaises idées ».

.

Penser à la mort lorsqu’on est déprimé(e) : est-ce grave ?

C’est à la fois logique et préoccupant.

Logique car la dépression modifie notre vision du monde, nous rend hyperattentifs à tout ce qui ne va pas en nous et autour de nous, et aveugles à ce qui va bien ? Comme par ailleurs on se sent au bout du rouleau et incapable de faire face ou de modifier le cours des choses, le désespoir arrive vite.
Préoccupant, car la personne déprimée se sent sans espoir et perçoit ses problèmes comme sans issue. C’est d’ailleurs la perte d’espoir qui est considérée comme un des facteurs de risque suicidaire les plus importants.

.

Les différentes formes d’idées noires

On retrouve dans la dépression tous les degrés d’idées noires : idées que ce serait plus simple si l’on était mort (fatigue de vivre plus que désir de mort), vagues idées passagères de mort, ou bien idées suicidaires franches. Lorsque ces dernières deviennent obsédantes et commencent à devenir concrètes (plans précis pour en finir), il vaut mieux que la personne déprimée soit hospitalisée.

.

Que faire ?

Pour les personnes déprimées, il est capital de parler de ces idées de mort, et de sortir d’un monologue avec soi-même à leur propos .Car la dépression est pernicieuse, et modifie nos capacités de raisonnement et de recul : les idées suicidaires mettent la personne dépressive en grand danger. Si l’on ne veut pas être pas être pesant pour ses proches ni les inquiéter, c’est avec son médecin qu’il est urgent d’en parler.

.

Source:

Source : C.André, Almanach du patient déprimé, Editions L&C, 2005

 

Pour en savoir plus:

Un podcast sur le risque suicidaire

Pour en savoir plus sur le sujet, voici le podcast de l’émission de France Inter « La tête au carré » consacrée aux suicides. Elle explore « les mécanismes qui se relaient pour conduire au suicide ». L’émission dure un peu moins d’une heure et décrit avec des mots simples les principaux facteurs de risque suicidaire et comment les prévenir.

Les invités sont le psychiatre Fabrice Jollant, professeur à l’université de Montréal et Jean-Louis Terra, psychiatre également, professeur de psychiatrie à l’université Lyon 1.

Informations utiles

Si vous avez des questions ou que vous souffrez d’idées suicidaires n’hésitez pas consulter les sites suivants ou à téléphoner à un numéro d’écoute.

Pour toute urgence

SAMU 15

Police secours 17

Pompiers 18

Urgences 112

.

Les dispositifs d’écoute

Tous ces services d’écoute sont anonymes :

- SOS Amitié :
Service d’écoute destiné à accueillir la parole de celles et ceux qui, à un moment de leur vie, traversent une période difficile.
Tél. : 01 42 96 26 26 (Ile-de-France).
Site Internet : www.sos-amitie.org.

- Suicide Écoute :
Écoute des personnes confrontées au suicide.
Tél. : 01 45 39 40 00
Site Internet : www.suicide-ecoute.fr.

- SOS Suicide Phénix :
Accueil et écoute de toute personne confrontée à la problématique du suicide.
Ligne nationale : 0 825 12 03 64 (de 16 h à 23 h).
Ligne Ile-de-France : 01 40 44 46 45 (de 12h à minuit).
Site Internet : www.sos-suicide-phenix.org.

.

Sites d’information sur le risque suicidaire

- Site Info dépression

- Site infosuicide.org.

- Site de l’Union Nationale de Prévention du Suicide.

- Site Conduites-suicidaires.com

Nos articles sur la dépression

Reconnaître une dépression

dépression

Séparation amoureuse et dépression

divorce et dépression

Les derniers articles par vincent Joly (tout voir)
Dépression et idées noires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *