Phobie spécifique

Peur des araignées, du sang ou encore des avions, les phobies concernent un grand nombre de personnes. Lorsqu’elles prennent toute la place, les phobies peuvent empoisonner l’existence et être la cause d’une grande souffrance.

Qu’est-ce qu’une phobie spécifique?

Il existe trois grands types de phobie :

    • les phobies sociales
    • l’agoraphobie
    • les phobies spécifiques

Comme les autres phobies, les phobies spécifiques appartiennent à la famille des troubles anxieux.

Définition

Une phobie spécifique est une peur irrationnelle face à des situations ou des objets spécifiques (notamment certains animaux).

phobie araignée

Un vécu douloureux

Si vous souffrez de phobie, vous allez chercher à éviter tout contact direct avec les objets ou les situations. Il est même possible que toute mention ou description de ce qui vous fait peur (on parle d’« objet phobogène ») suffise à faire naître l’angoisse.

Face à cette situation ou cet objet angoissant, une peur ou un inconfort va rapidement monter en vous. Cette peur peut même prendre la forme d’une attaque de panique dans les cas les plus sévères.

Si vous souffrez d’une phobie, vous êtes certainement conscient de votre trouble et vous savez que votre peur est irrationnelle. Néanmoins, l’anxiété et l’évitement sont difficiles à contrôler. L’angoisse va avoir tendance à vous déborder et risque de prendre toute la place dans votre vie.

Peur et phobie

Même si elles sont liées, la peur n’est pas la phobie. Leur conséquence sur la vie quotidienne n’est pas la même.

La peur est un état émotionnel occasionnel. Elle est déclenchée par un événement particulier, comme un examen, une situation professionnelle ou une activité anxiogène. Lorsqu’on ressent un sentiment de peur, on peut chercher à éviter la situation redoutée.

La peur n’est pas une émotion négative en soi. Au contraire, elle permet d’éviter un danger ou d’y faire face. Ne jamais ressentir de peur en aucune situation serait un symptôme très grave.

Toutefois, lorsque la peur est irrationnelle, fréquente, qu’elle a un impact sur la vie quotidienne ou qu’elle est source de souffrance, on parle de phobie.

La phobie spécifique : un trouble très fréquent

Même si toutes les études ne donnent pas les mêmes chiffres, on estime qu’entre 5 et 15% des adultes souffriront d’une phobie à un moment de leur vie. Il s’agit donc d’un trouble psychologique très fréquent. Néanmoins, les conséquences d’une phobie seront plus ou moins graves selon les personnes.

Un trouble qui touche plus souvent les femmes

Les femmes sont plus concernées que les hommes par les phobies spécifiques. On compte, en moyenne, deux fois plus de femmes phobiques que d’hommes, sauf en ce qui concerne la phobie du sang qui est aussi fréquente chez les hommes que chez les femmes.

.

Quels sont les symptômes de la phobie spécifique ?

La phobie spécifique se caractérise par une anxiété très importante, causée par l’exposition à un objet ou une situation particulière redoutés. Cette anxiété entraîne souvent des comportements d’évitement.

Si vous souffrez d’une phobie spécifique, les critères diagnostiques sont les suivants :

.

  1.  La présence ou l’anticipation de la confrontation à un objet ou une situation spécifique (par exemple l’avion, les hauteurs, les animaux, les maladies, le sang…) sont la source d’une peur persistante et intense irraisonnée ou excessive.
  2. L’objet ou la situation angoissante provoque presque toujours une réaction anxieuse et peut être la cause d’une attaque de panique.
  3. Vous reconnaissez le caractère excessif ou irrationnel de votre peur.
  4. Les situations angoissantes (phobogènes) sont soit évitées, soit vécues avec une anxiété ou une détresse intense.
  5. L’évitement, l’anticipation anxieuse ou la souffrance dans les situations redoutées perturbent de façon importante vos habitudes, vos activités professionnelles, sociales ou vos relations aux autres, ou bien le fait d’avoir cette phobie vous fait fortement souffrir.
  6. La phobie n’est pas causée par un autre trouble psychologique comme un toc, un état de stress post-traumatique, une angoisse de séparation, une phobie sociale, etc.

Les différents types de phobies spécifiques

Une phobie spécifique est donc une forme de trouble anxieux à travers lequel vous éprouvez de la peur face à un certain objet ou situation.

On peut définir cinq grands types de phobies en fonction de l’objet qui les cause. Le mécanisme de la phobie reste néanmoins le même.

  • Zoophobie (peur des animaux): La zoophobie concerne la peur d’entrer en contact avec des insectes ou des animaux (araignées, serpents, blattes, etc.).

  • Phobie spécifique relative à la nature: Vous avez peur des situations liées à la nature telles que les orages, l’eau, etc.

  • Hématophobie: Dans ce cas, la peur est liée à la vue d’une blessure ou du sang. On classe aussi dans cette catégorie, la peur de recevoir une injection ou de subir d’autres interventions médicales invasives.

  • Phobie situationnelle : Si vous souffrez de phobie situationnelle, vous avez peur de certaines situations spécifiques comme prendre l’avion, monter dans un bus, monter dans un ascenseur, etc.

  • Autre : On classe dans cette dernière catégorie les autres types de phobies spécifiques comme la peur de vomir, la peur de se sentir étouffé, de tomber malade ou la phobie des grands espaces.

phobie: toile d'araignée

Test pour les phobies : le questionnaire des peurs

Le test de Marks et Mathews créé en 1979 permet d’évaluer rapidement les troubles phobiques les plus fréquents. C’est l’instrument le plus utilisé pour tester les phobies d’une manière générale.

Je n’ai malheureusement pas trouvé de lien vers un test en ligne, mais uniquement vers une version pdf, ce qui est un peu moins pratique

Faire le test

Remarque:

Ces tests sont fournis dans un but uniquement informatif, ils ne doivent pas se substituer au diagnostic d’un professionnel.

Sources et bibliographie:

-Articles

Denis, Hélène, « Le traitement des phobies spécifiques en thérapie cognitive et comportementale », Enfances & Psy, vol. 65, no. 1, 2015, pp. 106-116.

Fréjaville, Annette, « La phobie dans tous ses états », Le Carnet PSY, vol. 148, no. 8, 2010, pp. 25-34.

Robert-Brini, Colette, « Regard et phobie », Journal français de psychiatrie, vol. no16, no. 2, 2002, pp. 31-32.

-Ouvrages

Birraux, Annie, Les phobies, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je? »,

Freud, Sigmund, Analyse de la phobie d’un garçon de cinq ans (Le petit Hans), OC, tome IX, PUF, 2006

-Chapitre d’ouvrages

Cottraux, Jean, et Évelyne Mollard, « 14. Phobies spécifiques », Jean-Philippe Boulenger éd., Les troubles anxieux. Lavoisier, 2014, pp. 132-143.

Pedinielli, Jean-Louis, et Pascale Bertagne, « À chacun ses phobies », Jean-François Marmion éd., Troubles mentaux et psychothérapies. Editions Sciences Humaines, 2016, pp. 28-31.

Les derniers articles par vincent Joly (tout voir)
Phobie spécifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *